Dieu premier servi

La période qui entoure Noël est le moment de vivre en mettant Dieu au centre de nos préoccupations, de notre vie.

C'est ce qu'un prêtre nous disait récemment au cours d'une messe. Et il a ajouté : "Qui d'entre vous, chaque matin, quand vous vous levez, commence par dire "Bonjour Jésus"?" Pas beaucoup de réponses dans l’Assemblée…

Avec Caroline, mon épouse, on s'est regardé et on s'est dit exactement la même chose : chaque matin, on va dans la chambre de Marie Océane, notre fille de 22 ans, pour la lever, la changer, l'habiller et faire notre gros câlin du matin. Et là, en nous occupant d'elle si totalement dépendante de nous, dans la douceur de son sourire ou dans l'angoisse d'une crise d'épilepsie, nous revivons pleinement ces paroles de Jésus : "Chaque fois que vous faites cela à l'un de ces plus petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous le faites." (1)

Alors oui, chaque matin, nous redisons "Bonjour Jésus".

Et c'est un cadeau de Noël que j'aimerais apporter à tous les parents d'enfants ayant un handicap ou une grave maladie, qui, parfois, craquent de voir leur vie prendre un chemin de croix qu'ils auraient bien voulu éviter : avoir la certitude que, même aux pires moments de doute et de désespoir, en acceptant de vivre ces moments de total dévouement au service de nos enfants, Jésus, même si on ne croit pas en lui, nous murmure tendrement : "Vous les Bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde." (1)

Joyeux Noël.

Hubert Saillet

Hubert Saillet est père de cinq enfants, dont Marie Océane qui est polyhandicapée. Il est responsable, avec son épouse, d'une communauté Foi et Lumière à Compiègne (Oise).

(1) d'après l'Evangile de Saint Matthieu au chapitre 25.

Sur le même sujet