Chez la femme enceinte, le dépistage de la trisomie 21 est devenu systématique et de plus en plus précoce. "Les femmes se retrouvent dans un engrenage qui les conduit, lorsque les résultats sont mauvais, explique le Docteur Leblanc, président du Comité pour sauver la médecine prénatale, à une interruption de grossesse, souvent sans vraie liberté de choix." De fait, aujourd'hui 96 % des grossesses sont interrompues. Est-ce possible de faire un autre choix ? Où trouver un appui pour réfléchir ? Quel accueil envisager pour l'enfant à naître ? Vies de famille vous propose une série sur "Le dépistage prénatal : pour quel progrès ?".