Quand le handicap part en campagne… !

Amusant de voir comme le thème du handicap restera toujours la pierre d’achoppement de la politique.

Entre certains qui considèrent que les candidats ont oublié le handicap alors qu’il est présent dans quelques programmes, et d’autres qui vilipendent un candidat pour avoir utilisé un terme soi-disant à mauvais escient, le handicap joue les arbitrages dans un contexte social tendu.

Qui d’entre nous n’a jamais dit à un de ses proches qui ne voit pas la même chose que nous : « Mais tu es aveugle, ou quoi ! », ou à quelqu’un qui vous rabâche un élément : « Oui je ne suis pas sourd ! » Me concernant, j’entends encore souvent des inconnus dans rue, me railler en disant entre eux : « le gogol ! »

Le moins qu’on puisse dire est que ces expressions ne sont pas flatteuses, et ne décrivent pas des situations paisibles. Car le handicap ne définit jamais, a priori, une capacité mais un manque à compenser.

Mais il génère tellement de souffrances qu’il est difficile d’entendre des termes devenus quotidiens, employés hors de leur contexte. Pourtant la sémantique du handicap n’est pas réservée à la population concernée...

Transformer du négatif en positif demande bien souvent un long cheminement pour aborder cette réalité sereinement.

Passons de la revendication envers nos responsables politiques à l’innovation pour faire face aux contraintes. Ainsi le handicap redonnera ses lettres de noblesse au politique pour gérer la cité, pour le bien de tous !

Jean-Baptiste Hibon, ombresetlumiere.fr – 20 mars 2017

Jean-Baptiste Hibon, IMC et père de famille, a fondé le Réseau humain, le premier réseau socio-professionnel du handicap.

Sur le même sujet

  • Corps & Ames

    Dans un très beau documentaire à voir en ligne, la Fondation St Jean de Dieu invite à porter un nouveau regard sur les jeunes atteints

  • Une jeune fille de 90 ans

    Quand la danse redonne vie à des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Un beau documentaire à revoir sur Arte.

  • Trisomie 21 : entre espoir et inquiétude

    Le 1er gouvernement du quinquennat d’Emmanuel Macron envoie des signaux contradictoires quant à la politique à mener en direction des p