D’une bonne année à la bonne Nouvelle ….

En ce mois de janvier, il est de bon ton de présenter ses meilleurs vœux pour une année dont nous ne connaissons pas l’issue.

Et nous n’y croyons même plus, tellement certaines situations sont lourdes à porter.

Avez-vous remarqué que le temps liturgique de Noël se termine par la fête de l’Epiphanie ? Dieu se manifeste à trois rois mages. Trois dignitaires érudits cherchant à comprendre le fonctionnement du monde et de l’univers et reconnaissant dans cet enfant fragile, l’un des leurs et même plus encore… Ils lui apportent de l’or, normal pour un roi ! De l’encens, un peu plus bizarre que ce signe de la prière montant vers Dieu ; mais de la myrrhe, parfum servant à embaumer les morts ! Vous parlez d’un cadeau !

Et pourtant ces mages, emblèmes de la diversité du monde, reconnaissent humblement en Jésus le Roi des Rois dépassant tous les autres et capable de leur offrir une royauté éternelle en ressuscitant de la mort !

Et nous, qu’offrons-nous à Jésus en ce début d’année ? Certes les mages lui ont offert des choses luxueuses car ils le pouvaient. Nous offrons toujours ce que nous pouvons sinon cela serait absurde ! Vivant avec un handicap, je ne lui offre pas ce dernier car un cadeau doit toujours être quelque chose qui a de la valeur à nos yeux et à ceux à qui nous l’offrons, je lui offre ma vie pour chaque jour de cette année.

Car comme dans une des chansons du spectacle Jésus de Pascal Obispo : « La bonne Nouvelle, c’est Lui, la bonne Nouvelle, c’est nous… »

Jean-Baptiste Hibon, ombresetlumiere.fr – 8 janvier 2018

Jean-Baptiste Hibon, IMC et père de famille, a fondé le Réseau humain, le premier réseau socio-professionnel du handicap.

Sur le même sujet

  • L’éloquence des sourds

    Première femme avocate sourde de naissance, Virginie Delalande illumine ce remarquable documentaire.

  • Dorine d’un ciel à l’autre

    Première femme handicapée pilote de voltige, Dorine Bourneton présente une nouvelle émission de voyages tout l’été.

  • Jeanne d'Arc

    Au théâtre des Variétés, dans le cadre du festival « Futur composé », des artistes autistes livrent une « Jeanne d’Arc » assez décalée,