Sur le même sujet

  • « Tous ensemble on est imbattables »

    Le 9 juin dernier, 20 villes de France ont vibré au rythme de la Nuit du handicap, initiée à l’occasion des 50 ans de O&L.

  • « On n’est pas oubliés »

    Le 9 juin dernier, 20 villes de France ont vibré au rythme de la Nuit du handicap, initiée à l’occasion des 50 ans de O&L.

  • Nouvelles stars

    Le 9 juin dernier, 20 villes de France ont vibré au rythme de la Nuit du handicap, initiée à l’occasion des 50 ans de O&L.

La Nuit du handicap à Buhl (Haut-Rhin). © C de La Goutte / Ombres et Lumière

La Nuit du handicap à Buhl (Haut-Rhin). © C de La Goutte / Ombres et Lumière

« Tous ensemble on est imbattables »

Le 9 juin dernier, 20 villes de France ont vibré au rythme de la Nuit du handicap, initiée à l’occasion des 50 ans de O&L. Des événements très divers, mais tous habités par la fête, la rencontre, la joie partagée avec les plus fragiles. Reportage à Buhl (Haut-Rhin).

Buhl, petite ville de 3ooo habitants, situé dans le parc naturel Régional des Ballons des Vosges. On est venu de toute l’Alsace pour cette soirée et même de plus loin encore : « Nous habitons en Haute-Savoie, près de Genève. Comme nous sommes concernés, on n’a pas hésité à faire 330 km pour être solidaire de cet événement national », explique avec fierté Yves. Un podium a été placé juste devant la façade de l’école élémentaire pour les spectacles. De chaque côté, des ateliers tenus par des associations commencent à s’animer : un chamboule tout, un atelier chants, un tir à l’arc proposés par l’Adapei, un parcours en fauteuil roulant, d’Handisport, une expo de céramique d’un foyer, etc. « C’est une fête particulière ce soir, un événement très fort. On a préparé une danse spéciale à cette occasion », explique Florent, trisomique. Et Jérôme d’ajouter :« Ce n’est pas tous les jours que l’on voit cela. Pour moi, la fête du handicap est une réconciliation du Seigneur entre les personnes valides et les personnes handicapées. » Pendant ce temps, Laurent, le monsieur Loyal, introduit le cyclo danse. Par deux (une valide, et une personne en fauteuil), des jeunes femmes enchaînent des chorégraphies majestueuses. L’ambiance est bon enfant, et réjouit les villageois. Christel, enseignante en CM2 à Buhl, est heure de croiser ce soir plusieurs de ses jeunes élèves : « Ils sont heureux et semblent très à l’aise. J’en suis bien contente car j’essaie de leur enseigner qu’on peut vire tous ensemble sans a priori. » Jean, habite tout près de la place. Il s’est « cassé le dos » après 25 de travail en tant que technicien. « C’est bien, cette fête au village, ça me concerne un peu et puis avec l’âge, on devient tous handicapés.»

C’est au tour de Véronique et de Myriam de présenter le Petit Prince « revisité ». Myriam, frêle dans son fauteuil roulant, déclame avec profondeur les répliques du Renard. Le public est ému. Elle conclut : « Mon but est de vous montrer ce dont je suis capable. Vous, vous ne voyez que la différence entre vous et moi. Je suis Myriam, je suis courageuse, car ma vie n’a pas toujours été facile. J’ai dû surmonter des montagnes, et ne pas baisser les bras ». Pour Estelle, maman de quatre enfants, la vie aussi n’est pas toujours facile. Elle reste en retrait de la fête car ses jeunes jumeaux ne supportent pas l’agitation et le bruit. « On a découvert récemment qu’ils étaient autistes. J’ai arrêté de travailler pour m’occuper d’eux. C’est beau de voir qu’un tel événement a lieu ici dans le village et pas seulement dans les grandes villes. On n’est pas oublié. » La soirée se termine avec le groupe « Inspiration ». A l’occasion de la Nuit du Handicap, l’atelier d’expression corporelle d’un établissement à Sentheim a préparé une chorégraphie. Alexia, autiste, a composé la musique et les paroles : « le handicap n’empêche pas d’avancer, restons unis et solidaires. Tous ensemble, on est imbattables. »

Caroline de La Goutte - ombresetlumiere.fr, 21 juin 2018

Pour aller plus loin

  • « Ils ont toute leur place »

    Le 9 juin dernier, 20 villes de France ont vibré au rythme de la Nuit du handicap, initiée à l’occasion des 50 ans de O&

  • Nouvelles stars

    Le 9 juin dernier, 20 villes de France ont vibré au rythme de la Nuit du handicap, initiée à l’occasion des 50 ans de O&

  • « On n’est pas oubliés »

    Le 9 juin dernier, 20 villes de France ont vibré au rythme de la Nuit du handicap, initiée à l’occasion des 50 ans de O&