Sur le même sujet

"La vie après le suicide d'un proche", de Katia Chapoutier, sur France 5 © Elephant doc

"La vie après le suicide d'un proche", de Katia Chapoutier, sur France 5 © Elephant doc

Revivre après le suicide d’un proche

En France, environ 10000 personnes mettent fin à leur jour chaque année laissant leurs proches dévastés par le chagrin et aux prises avec un sentiment de culpabilité. Un drame que la réalisatrice Katia Chapoutier a elle-même vécu et qui l’a amenée à réaliser un documentaire plein de justesse sur ce deuil particulier dont on peut se relever.

Journaliste et réalisatrice de documentaires, Katia Chapoutier a perdu sa sœur qui s’est suicidée en 2006. Traverser ce deuil l’a menée à enquêter pendant 10 ans aux quatre coins de la France auprès d’autres personnes ayant vécu le même drame : parents, conjoint, frère et sœur… Avec au cœur, une question : peut-on se relever après un tel tsunami ?

Il en résulte un livre (Ed. Le Passeur) et un film diffusé en première partie de soirée le 17 janvier sur France 5, avec des témoignages d’une grande densité et justesse. Sous l’œil de la documentariste qui les a réunis le temps d’un week-end, ces endeuillés expliquent sans tabou la violence, la souffrance abyssale et le sentiment de culpabilité, la quête épuisante du « pourquoi », dans lesquels les a plongés le suicide de leur proche. Ainsi Elisabeth, maman de Camille une adolescente, a ressenti le besoin de porter les vêtements de sa fille et d’écouter sa musique pendant des mois à la recherche de l’explication de son geste avant de s’en détacher progressivement, Paul, papa de Cassandre morte à 32 ans pensait qu’il était « lui-même mort » et s’est mis à écrire à sa fille pour coucher sur le papier tout ce qu’il voulait lui dire…L’intervention régulière de Christophe Fauré, psychiatre spécialiste du deuil permet de comprendre la situation particulière dans laquelle sont plongées ces personnes et les étapes par lesquelles elles passent pour retrouver goût à la vie et continuer malgré la douleur et l’absence. Jeanine, maman de Céline atteinte de troubles bipolaires, s’est donné l’autorisation de continuer à vivre en aidant d’autres personnes. Au bout de longues années, une nouvelle vie est possible. « Une renaissance choisie », selon les mots d’Elisabeth.

Florence Chatel, ombres et lumiere.fr – 18 janvier 2018

De Katia Chapoutier, émission « Le monde en face », France 5, en replay jusqu’au 24 janvier 2018.

Pour aller plus loin