Sur le même sujet

Sous le regard de Morgane Doche, Issa et Hedi tous les deux autistes, grandissent ensemble et chacun à son rythme. © YAMI 2 PRODUCTIONS

Sous le regard de Morgane Doche, Issa et Hedi tous les deux autistes, grandissent ensemble et chacun à son rythme. © YAMI 2 PRODUCTIONS

Nous avons tant à nous dire

Mardi 11 avril, France 2 a diffusé dans Infrarouge un documentaire fort : la rencontre de Morgane Doche, jeune réalisatrice atteinte d’un handicap, avec des jumeaux autistes qu’elle a suivis pendant près de deux ans.

A 3 ans, Morgane Doche a perdu l’usage de la parole et d’une partie de son corps à la suite d’un AVC, « parce qu’un chirurgien s’est lamentablement loupé sur mon cœur », explique-t-elle. Il lui a fallu des années pour « récupérer tout ce qui pouvait l’être » grâce à l’acharnement de sa maman et à une rééducation intensive. Mais le langage oral lui est resté inaccessible en dépit de cela.

« C’est quoi communiquer quand on ne peut pas parler ? C’est quoi un corps ? C’est quoi se sentir vivant ? », interroge la réalisatrice en ouverture de son documentaire. Pour répondre à ces questions qui la taraudent, elle a choisi de suivre pendant presque deux ans des jumeaux autistes, Issa et Hedi, 4 ans, dans leur famille, la crèche qui les accueille, chez l’orthophoniste, et dans un centre spécialisé qui pratique une approche psycho-éducative. Au fil des mois, on les voit progresser chacun à son rythme, passer des cris aux bruits, aux premières syllabes, aux premiers mots, aux premières phrases, jusqu’à leur entrée en classe maternelle. En filigrane, Morgane nous livre des bouts de son histoire, des souvenirs douloureux comme les images de ce spectacle d’école où elle mime maladroitement au milieu des autres enfants et remercie sa famille de l’avoir aidée à « soutenir les regards ». Ce regard des autres, Elodie, la maman des jumeaux, le craint aussi en les mettant à l’école.

Un documentaire original qui à travers ces deux histoires, celle des jumeaux et celle de Morgane, permet de prendre conscience du combat des familles avec un enfant autiste – beaucoup de parents peuvent se retrouver dans les témoignages d’Elodie et de son mari Oijdi, très touchants – et du difficile chemin de la personne avec un handicap dans un monde « normé ». Une invitation, in fine, à aller à la rencontre de l’autre différent.

Florence Chatel, ombresetlumiere.fr – 11 avril 2017

Revoir ce documentaire du mardi 11 avril sur France 2

Pour aller plus loin

A voir aussi