Sur le même sujet

  • M. Barnum, le rêve d’un cirque

    Après une tournée cet été en Bretagne, le spectacle « M.

  • En attendant... la fin

    Créée par l’Arche à Beauvais, avec l’aide de comédiens professionnels, cette pièce inspirée de Beckett sera jouée à Paris et Chantilly

  • « Ils ont toute leur place »

    Le 9 juin dernier, 20 villes de France ont vibré au rythme de la Nuit du handicap, initiée à l’occasion des 50 ans de O&L.

M. Barnum, le rêve d’un cirque

Après une tournée cet été en Bretagne, le spectacle « M. Barnum, le rêve d’un cirque », une comédie musicale sous chapiteau, produite par une troupe de 40 amateurs, entame sa tournée d’automne en région parisienne et dans le Nord. Un spectacle qui fait droit à la différence et la fragilité.

En juin 2018, Gabriel de Miribel et Aurore de Longvilliers, deux Versaillais qui se connaissent depuis l’enfance, passionnés de musique et de danse, décident de réinterpréter en comédie musicale le film « The Greatest Showman », l’incroyable histoire de l’inventeur du cirque moderne. En 1870 aux Etats-Unis, Phileas Barnum, apprenti tailleur, réalise son rêve : réunir en une troupe toutes les « différences » de personnes rejetées ou aux vies cabossées, pour sublimer les talents de chacun, et se produire sous forme de show à l’américaine. Soutenu par sa femme et sa fille, la troupe devient une vraie famille, mais poussé par l’ambition et le succès, Phileas met en danger tout ce qu’il a construit…

Le spectacle sous le chapiteau épate autant que la manière dont a travaillé la troupe. Gabriel et Aurore, ingénieurs de formation, n’en sont pas à leur premier spectacle, ils sont tous les deux passionnés d’arts vivants et chanteurs confirmés (lui chef de chœur, s’est produit dans plus de 400 concerts au sein d’une chorale prestigieuse, elle issue de l’école de musique, a également pris des cours de danse classique et de piano). Ils réunissent autour d’eux, après un casting exigeant sur les réseaux sociaux, des jeunes talents de la région parisienne et de province, tous bénévoles, pour former l’association « Le Cirque Musical ». « L’objectif de cette co-création est que chacun puisse exprimer pleinement qui il est, en créant par exemple son propre rôle dans un spectacle sur mesure. Nous avons expérimenté de très près la grande richesse de nos différences, et de nos complémentarités, permettant de proposer cette comédie musicale inédite », témoignent les artistes de la troupe. Celle-ci est partenaire de l’association Loisirs et progrès, qui propose aux personnes traumatisées crâniennes ou victimes d’AVC des activités artistiques variées. L’aventure a pu être partagée pendant toute l’année de préparation avec les membres de l’association, pour préparer les décors ou les bandes-son du spectacle, et assister aux répétitions.

Dans une prodigieuse représentation, qui mêle narration, théâtre, chansons, chorégraphies, arts du cirque, costumes et paillettes, les 40 artistes jouent, dansent, chantent, dans un spectacle jubilatoire. Les chansons sont en anglais mais les dialogues sont tous en français et l’histoire peut être comprise par un jeune public, dès 8 ans. L’objectif de la comédie musicale est de sublimer le handicap et la différence à travers l’art, montrer que chacun est unique et qu’il a quelque chose à révéler au monde. « L’art le plus noble est celui de rendre les autres heureux », disait Phileas Barnum. Une comédie musicale qui vous en met plein les yeux et dilate le cœur.

Raphaëlle Simon - ombresetlumiere.fr ; 24 octobre 2019

Spectacle d’1h30 + entracte (20 min), accessible à tous les publics et tarifs adaptés à chacun.
Tournée sous chapiteau (et logement des artistes chez l’habitant) les 22, 23 et 24 octobre à Evry-Courcouronnes, le 25 et 26 à Lille, le 28, 29 et 30 à Saint Adresse (76), et le 1er novembre à Paris. http://mbarnumlemusical.fr

Pour aller plus loin