Sur le même sujet

En partenariat avec l’Institut national des jeunes Sourds, l’International Visual Théâtre et les Amis de l’abbé de l’Epée, le Panthéon présente l’exposition « L'histoire silencieuse des sourds ». © Victor Tonelli - CMN.

En partenariat avec l’Institut national des jeunes Sourds, l’International Visual Théâtre et les Amis de l’abbé de l’Epée, le Panthéon présente l’exposition « L'histoire silencieuse des sourds ». © Victor Tonelli - CMN.

L’histoire silencieuse des sourds

Au Panthéon à Paris, une passionnante exposition retrace l’histoire des sourds dans notre pays, faite d’allers retours entre intégration et exclusion.

Bâtiment d’origine religieuse devenu emblème républicain, situé à deux pas de l’Institut des jeunes sourds, le Panthéon était le lieu tout indiqué pour accueillir une exposition consacrée à l’histoire des sourds, du 18e siècle à nos jours. C’est en effet avec un prêtre, l’abbé de l’Epée, qu’est initiée peu avant la Révolution la reconnaissance de la langue des signes (qui remonte, elle, au Moyen Age monastique), comme moyen d’éducation, de socialisation, d’insertion dans la vie de la cité. Mais ce qui apparaît comme un acquis majeur est remis en question dans la deuxième moitié du 19e : au nom de l’égalité de tous les Français, la langue des signes est marginalisée, au profit de l’oralisation. Dans la foulée, l’éducation des jeunes sourds en prend un coup, et leur inclusion aussi. Il faudra attendre la deuxième moitié du 20e siècle pour assister à un « réveil sourd », qui redonne ses lettres de noblesse à cette culture à part, riche d’altérité et de sens. Pédagogique, s’appuyant sur des extraits de films, des témoignages et des documents historiques, cette exposition mérite un détour.

Cyril Douillet, ombresetlumiere.fr - 7 août 2019

Jusqu’au 6 octobre. Le Panthéon 13, Rue Victor Cousin 75005 Paris.

Plein tarif : 9 euros ; tarif réduit : 7 euros.

Pour aller plus loin

  • L'oeil du tigre

    Ce documentaire évoque le quotidien de Laurence Dubois.

  • Silent Voice

    Tiré d’un manga, ce film d’animation aborde la question du handicap de manière juste et sensible à travers l’histoire d’

  • L’éloquence des sourds

    Première femme avocate sourde de naissance, Virginie Delalande illumine ce remarquable documentaire.