Sur le même sujet

  • Les enfants de Saint Jean de Dieu

    Dimanche 11 février, pour la journée mondiale des malades et le dimanche de la santé, le Jour du Seigneur a planté ses caméras au Centr

  • Il intègre un lieu de vie

    Bruno le Her, directeur de l’Arche d’Aigrefoin (Yvelines), rencontre régulièrement des jeunes et leurs parents au moment de leur accuei

  • L’amour et le combat d’une mère

    Dans un documentaire diffusé sur France 5, mardi 21 janvier au soir, et disponible en replay, l’animatrice Eglantine Eméyé dévoile son

"Les enfants de Saint Jean de Dieu", un documentaire de Grégoire Gosset réalisé au Centre médico-social Lecourbe, à Paris.

"Les enfants de Saint Jean de Dieu", un documentaire de Grégoire Gosset réalisé au Centre médico-social Lecourbe, à Paris.

Les enfants de Saint Jean de Dieu

Dimanche 11 février, pour la journée mondiale des malades et le dimanche de la santé, le Jour du Seigneur a planté ses caméras au Centre médico-social Lecourbe de la Fondation Saint Jean de Dieu. Après la messe télévisée, un documentaire donnait la parole aux jeunes et adultes accueillis dans ce centre. Des témoignages sur la vie et la foi avec le handicap très forts.

Trop rare est la parole des personnes porteuses d’un grand handicap dans les médias. Dimanche 11 février, dans l’émission du Jour du Seigneur, un documentaire de Grégoire Gosset, Les enfants de Saint Jean de Dieu nous propose d’aller à la rencontre des jeunes et adultes accueillis au Centre médico-social créé et géré par la Fondation Saint Jean de Dieu, rue Lecourbe à Paris (15e). En 2017, le même réalisateur accompagné de Loïc Wibaux avait déjà filmé dans le Centre (Corps & Ames) nous invitant à regarder les personnes au-delà de leur handicap. Ce deuxième documentaire, nous fait toujours entrer dans leurs rêves et leurs projets, mais aussi plus profondément dans leurs questionnements existentiels et de foi. Peut-on demander à Dieu le miracle de marcher quand on est porteur d’un handicap de naissance ? Si j’ai été créé à l’image de Dieu, pourquoi est-ce que j’ai un handicap ? Si Dieu existe et nous aime, pourquoi la souffrance ?

« Chaque jour, nous sommes confrontés à ce genre de questions », témoigne Eric Zoma, le responsable de la pastorale et de l’aumônerie du lieu, conscient qu’on ne peut y apporter de réponses simplistes. Les réponses, ce sont les personnes elles-mêmes qui les donnent à travers leur expérience de vie et de foi avec le handicap. Grâce aussi au soutien de ceux qui les accompagnent dans leur parcours de vie. « La première chose que je fais en me réveillant c’est de dire merci mon Dieu, confie Emeran, 13 ans, atteint d’un polyhandicap. Parce que le Bon Dieu m’a créé. Il m’a aidé à survivre quand je me battais contre la mort. » Une leçon de courage et de vie poignante dont on sort édifié.

Florence Chatel, ombresetlumiere.fr – 8 février 2018

A revoir jusqu'au 18 février 2018 sur le site du Jour du Seigneur.

Pour aller plus loin