Sur le même sujet

  • L’amour se partage et se multiplie

    Marie-Axelle et Benoît Clermont sont les parents de quatre enfants dont Gaspard, atteint de la maladie de Sandhoff, une maladie dégénér

  • Ensemble

    Cette pièce de théâtre narre l’histoire d’une mère totalement consacrée à son fils handicapé mental et d’une fille qui n’a pas pu trouv

  • La présence d’un père, le soutien d’un mari

    Pour évacuer la douleur, certains pères d’enfants handicapés fuient dans le travail. Pourtant, leur présence est indispensable.

Isabella (à gauche), interprétée par Catherine Arditi, est une femme déterminée. Elle vit avec son fils Miquélé (Fabio Marra), un jeune homme handicapé mental. © Stephanie Benedicto.

Isabella (à gauche), interprétée par Catherine Arditi, est une femme déterminée. Elle vit avec son fils Miquélé (Fabio Marra), un jeune homme handicapé mental. © Stephanie Benedicto.

Ensemble

Cette pièce de théâtre narre l’histoire d’une mère totalement consacrée à son fils handicapé mental et d’une fille qui n’a pas pu trouver sa place au sein de cette famille. A voir !
L’histoire
Un appartement modeste au dernier étage d’un immeuble. Isabella y vit une relation fusionnelle avec son fils, Miquélé, un jeune adulte handicapé mental. Leur vie simple faite de rituels va être chamboulée par l’arrivée de Sandra, la sœur, qui après plus de 10 ans d’absence revient pour annoncer son mariage. Ce retour ne se fait pas sans heurts. Il fait apparaître de nombreux non-dits où la tendresse se mêle à la colère et la souffrance d’une sœur qui n’a pu trouver sa place auprès d’une mère entièrement dévouée à son fils. Mais transparaît également la joie pure et simple du frère de retrouver sa sœur.
 
L’avis de la rédaction
Cette pièce écrite, mise en scène et interprété par Fabio Marra est profondément humaine. Le thème du handicap et de la normalité est abordé avec délicatesse et justesse. Les dialogues sont finement ciselés et l’interprétation est excellente. Catherine Arditi incarne cette mère dévouée à son fils avec une grande justesse. On admire son courage mais on voit également ses limites. Fabio Mara interprète un Miquélé simple d’esprit de façon généreuse et sensible. On est presque surpris lors du final de le voir saluer le public sans tics… Quant à Sonia Palau qui joue le rôle d’Isabella, elle exprime parfaitement tour à tour la jalousie, la colère, l’incompréhension, un immense besoin d’amour… Dans cette pièce à l’accent italien, on oscille entre le rire, les larmes, la compassion et au final, on en ressort heureux.
 
Christel Quaix, Ombresetlumiere.fr- 6 janvier 2017
 
 
Fabio Marra, metteur en scène : "Je voulais faire une pièce pour montrer que l’on passe de moins en moins de temps à vivre ensemble, que la réussite personnelle prend le dessus dans nos vies et puis en commençant le travail d’écriture sur cette femme attachée à son fils, le sujet a dévié. Je me suis demandé : qu’est-ce qu’être normal ? Pourquoi avons-nous peur du handicap ? Ne connaissant pas le monde du handicap, je me suis énormément documenté, j’ai interrogé des personnes… S’est mise en place l’histoire de cette mère tellement attachée à son fils qu’il n’y a plus de place pour la sœur.
A Avignon, une femme est venue me voir à la fin d’une représentation. Elle m’a raconté en pleurs qu’elle était venue voir la pièce trois jours plus tôt et qu’après, elle avait invité à dîner ses voisins avec leur fille handicapée. Elle ne l’avait jamais fait et ils ont passé une merveilleuse soirée. Quelle récompense pour moi ! Il ne faut pas isoler et mettre à l’écart les personnes handicapées et leurs familles."
 
Interprètes : Catherine Arditi, Fabio Marra, Sonia Palau, Floriane Vincent
Quelques dates en province à partir d’avril : fabiomarra.com
 
 
 

Pour aller plus loin

A voir aussi