Sur le même sujet

  • Au bout du monde, à l’heure de Dieu

    Marie-Caroline Schürr, porteuse d’un handicap moteur, faisait partie du contingent de jeunes français présents aux JMJ de Panama, du 22

  • La foi, un pas après l’autre

    "La foi n’est pas une lumière qui dissiperait toutes nos ténèbres, mais la lampe qui guide nos pas dans la nuit, et cela suffit po

  • Accueillir Marie dans nos vies

    Clotilde Noël est mère de huit enfants et l’auteur de deux livres, "Tombée du nid" (éditions Pocket) et "Petit à petit&q

Cyril Douillet et Jean Vanier en mars 2017 à Trosly-Breuil (Oise) © DR

Cyril Douillet et Jean Vanier en mars 2017 à Trosly-Breuil (Oise) © DR

A Dieu Jean

L’hommage à Jean Vanier de Cyril Douillet, rédacteur en chef d’Ombres et Lumière.

Nous apprenons ton retour vers le Père.

Tu étais devenu fragile, accueillant dans la paix le déclin de ton corps, empli de la gratitude d’une vie pleine.

Comme tant d’autres, tu m’avais appelé, dans mes jeunes années, à partager l’expérience de vivre avec les personnes handicapées mentales. J’avais écouté et suivi le chemin que tu m’indiquais, une année durant. Ma vie en a été transformée en profondeur jusqu’à aujourd’hui.

Ton message, par tes livres comme par tes conférences, accompagnaient cette expérience de la rencontre à laquelle tu invitais. Rencontre avec les autres différents, mais aussi rencontre avec soi-même, avec sa propre fragilité.

Tu étais aussi humble en esprit que tu étais grand en taille…Tu nous montrais le chemin de l’Evangile, celui, non des hauteurs, mais de l’abaissement et du service. Chemin ô combien exigeant et difficile.

Par ta douceur et ta bonté avec tous, tu incarnais ce que tu disais. Ta voix seule était souvent une consolation. Qui n’a pas entendu résonner au fond de lui-même cette parole : « Tu es plus beau que tu n’oses le croire ? »

Certes tu n’étais sans doute pas parfait, tu avais tes zones moins claires, tes défauts, ton caractère. Peut-être as-tu commis des erreurs.

Mais ta vie rayonnait, comme une réverbération de la Lumière.

Tu nous quittes et nous sommes dans la tristesse. Mais à ceux qui cherchaient la voie, tu n’as jamais désigné autre chose que la rencontre avec le plus pauvre, avec Jésus, avec ton Dieu que tu cherchais toi-même avec ardeur – rencontre toujours possible à chacun, chaque jour. Tu nous as transmis la flamme de la fraternité, tu as éveillé le rêve d’une autre humanité, et il nous appartient de l’entretenir.

Merci Jean !

A Dieu Jean !

Cyril Douillet

Pour aller plus loin

  • Au bout du monde, à l’heure de Dieu

    Marie-Caroline Schürr, porteuse d’un handicap moteur, faisait partie du contingent de jeunes français présents aux JMJ d

  • Mère du désert

    Ce documentaire sur KTO aborde, à travers une jeune femme polyhandicapée, la vie intérieure et spirituelle des personnes

  • Dieu est bien là

    Diacre permanent du diocèse d’Ille-et-Vilaine, Jean Michel Audureau est atteint d’une discopathie dégénérative.